Evaluation des relations Turquie – UE…


Obstacles, risques et options politiques pour la Turquie et l’UE !

turkey_and_europe_947785

© photocredit

Türkiye ve AB için riskler, engeller ve politika üretme seçenekleri.

***

L’Institut du Bosphore a organisé, en collaboration avec TUSIAD (Association des industries et des entreprises de Turquie) une table ronde intitulée “Evaluation des relations macro-économiques Turquie – Union européenne (UE) par la perspective du monde des affaires: Quels obstacles, risques et options politiques pour la Turquie et l’UE ?” autour de M. Pierre Moscovici, Commissaire européen aux affaires économiques et financières, à la fiscalité et à l’union douanière, membre du Comité Scientifique de l’Institut du Bosphore, lundi 25 avril à Istanbul. La réunion s’est tenue en présence de Mme Cansen Başaran-Symes, Présidente de la TUSIAD et de Mme Ümit Boyner, Co-présidente du Comité Scientifique de l’Institut du Bosphore, Vice-Présidente du Haut Conseil Consultatif de la TUSIAD.

Le débat animé par M. Bahadır Kaleağası, Président de l’Institut du Bosphore, a notamment porté sur la stratégie de l’Union Européenne pour la compétitivité mondiale et les réformes, l’avenir des négociations Turquie-UE dans le cadre de l’agenda économique européenne et des risques globales ainsi que les pistes de coopération pour accélérer l’intégration économique entre la Turquie et l’UE comme l’ouverture du chapitre 17 sur la politique économique et monétaire, la modernisation de l’Union douanière et l’implication de la Turquie dans le Partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement (TTIP).

M. Pierre Moscovici a indiqué : “Le contexte de cette visite à Istanbul et Ankara est pleinement conforme à mon engagement de longue date à une relation plus étroite entre l’UE et la Turquie. Je soutiens depuis longtemps l’intégration de la Turquie dans l’UE. Et dans le contexte mondial et interdépendant de nos jours, peut-être même plus qu’avant, nous partageons maintenant certains des mêmes défis; nous devons donc coopérer afin de trouver des solutions viables à notre bénéfice mutuel.” Le Commissaire a également souligné : “La Turquie a besoin d’une Europe forte” et “l’UE a besoin d’une Turquie forte et ouverte”.

Les représentants de la TUSIAD et de l’Institut du Bosphore ont réitéré leur optimisme, enthousiasme et conviction pour l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.

Ms. Cansen Başaran-Symes, presidente de la TUSIAD a indiqué: “Plus tôt aujourd’hui, j’ai eu le privilège de rencontrer Monsieur le Commissaire à l’occasion du Dialogue Economique de Haut Niveau UE- Turquie et d’exprimer les opinions et les convictions de la TUSIAD sur le rôle d’ancrage que l’UE joue pour la Turquie. Je voudrais souligner encore une fois que, alors que nous apprécions les processus de dialogue politique, économique et énergétique nouvellement lancés entre l’UE et la Turquie, il est très important que nos relations bilatérales ne doivent pas être réduites à un seul domaine de coopération, partenariat (privilégié), voisinage ou dialogue. Notre objectif principal doit être d’avancer dans le processus d’adhésion à l’UE. “

Quant à Mme Ümit Boyner, Co-présidente du Comité Scientifique de l’Institut du Bosphore, elle a affirmé: “L’Institut du Bosphore a une grande responsabilité d’expliquer aux opinions publiques et aux décideurs politiques des deux pays et de les convaincre que la France et la Turquie ont des intérêts forts pour construire leur avenir en Europe ensemble. Je suis convaincue que grâce à cette initiative, nous avons réalisé une voix constante et objective en France. Et je crois fermement que l’Institut a maintenant un ordre du jour difficile mais bien choisi afin de poursuivre sa mission et de constituer une plateforme constructive en vue de générer des solutions structurelles aux défis mondiaux contemporains. “

Lors de cette table ronde, l’Institut du Bosphore a accueilli une vingtaine de représentants des milieux d’affaires et des experts et intellectuels parmi lesquels Simone Kaslowski, Membre du Conseil d’administration, TUSIAD & Co-Président de la Table ronde « Relations Mondiales et Union européenne», TUSIAD & Membre du Conseil d’administration et du Comité Scientifique, Institut du Bosphore, Ömer Aras, Vice-Président du Hault Conseil Consultatif, TUSIAD & Président Directeur Général, Finansbank, Sedat Eratalar, Président du groupe de travail « fiscalité », TUSIAD & Associé fondateur, Eratalar Management Consulting, Feridun Güngör, Member du groupe de travail «fiscalité», TUSIAD & Associé, Ernst & Young, Seyfettin Gürsel, Directeur, BETAM (Centre de recherche économique et sociale de l’Université Bahçeşehir), Livio Manzini, Vice-Président du Conseil d’administration, Institut du Bosphore & Président du Réseau France, TUSIAD & Président, Bell Holding, Hasan Süel, Président du réseau « Royaume Uni », TUSIAD & Chief External Affairs Officer, Vodafone Turkey, Guillaume Lejeune, Membre du Conseil d’administration, Institut du Bosphore & Membre, TUSIAD & Directeur Général, Axa Sigorta.

Institut du Bosphore

institut_bosphore

Premier think-tank entièrement dédié aux relations entre la France et la Turquie, créé en 2009 à l’initiative de la TUSIAD (Association des industries et des entreprises de Turquie), l’Institut du Bosphore a pour vocation de renouveler et renforcer le dialogue entre la Turquie et ses partenaires européens. La création d’une telle plateforme d’échanges et de débats libres et objectifs entre les acteurs de la vie économique, sociale et intellectuelle, s’avère être une initiative à la fois inédite et naturelle. [Source]

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: