Réunion des chefs d’État ou de gouvernement de l’UE et la Turquie, 07/03/2016


Meeting of the EU heads of state or government with Turkey,
7 March 2016

 Si l'on veut sauver l'Europe d'une misère infinie, voire de sa ruine dernière, il faut faire cet acte de foi en la famille européenne. Les peuples de l'Europe peuvent-ils s'élever à la hauteur de l'âme, de l'instinct et de l'esprit de l'homme? En quoi consiste ce remède souverain? Il consiste à recréer la famille européenne, du moins dans la mesure où nous le pourrons, puis à la doter d'une structure qui lui permette de vivre dans la paix, la sécurité et la liberté. C'est pourquoi je vous dis: Que l'Europe renaisse!  -  W.Churchill quoted by Donald Tusk

Si l’on veut sauver l’Europe d’une misère infinie, voire de sa ruine dernière, il faut faire cet acte de foi en la famille européenne. Les peuples de l’Europe peuvent-ils s’élever à la hauteur de l’âme, de l’instinct et de l’esprit de l’homme? En quoi consiste ce remède souverain? Il consiste à recréer la famille européenne, du moins dans la mesure où nous le pourrons, puis à la doter d’une structure qui lui permette de vivre dans la paix, la sécurité et la liberté. C’est pourquoi je vous dis: Que l’Europe renaisse!

Donald Tusk cite W.Churchill

We should not sell our soul to Turkey because we are incapable of dealing with our own problems.

Why are Europe’s Crises “Existential”?

Expansion of NATO deployment in the Aegean Sea

***

Lors du Conseil européen des 18 et 19 février 2016, les dirigeants ont décidé d’organiser une réunion extraordinaire avec la Turquie. [DE] [EN] [FR] La mise en œuvre intégrale et rapide du plan d’action UE-Turquie demeure une priorité, afin d’endiguer les flux migratoires et de lutter contre les réseaux de trafiquants et de passeurs.

Le 24 février 2016, le président Donald Tusk a annoncé que la réunion se tiendra le 7 mars, à Bruxelles.

Le 3 mars, le président Donald Tusk était à Ankara afin de préparer, avec le Premier ministre Ahmet Davutoğlu, la réunion avec la Turquie

Lundi, après leur entrevue avec le Premier ministre turc, M. Davutoğlu, les membres du Conseil européen poursuivront leur débat sur la nécessité d’établir un consensus européen sur les migrations.

§ Trouver des solutions aux pressions migratoires : [DE] [EN] [FR] [NL]

§ La mise en oeuvre intégrale et rapide du plan d’action UE-Turquie reste une priorité, afin d’endiguer les flux migratoires et de lutter contre les réseaux de trafiquants et de passeurs. Des mesures ont été prises par la Turquie pour mettre en oeuvre le plan d’action, notamment concernant l’accès des réfugiés syriens au marché du travail en Turquie et le partage de données avec l’UE. Les flux de migrants qui arrivent en Grèce depuis la Turquie demeurent cependant beaucoup trop importants. Nous devons voir le nombre d’entrées illégales dans l’UE depuis la Turquie diminuer de façon substantielle et durable. Des efforts décisifs supplémentaires doivent donc être fournis également du côté turc pour assurer la mise en oeuvre effective du plan d’action. Le Conseil européen accueille avec satisfaction l’accord intervenu sur la facilité en faveur des réfugiés en Turquie et il demande à la Commission et aux États membres de mettre en oeuvre rapidement les projets prioritaires. Il se félicite en outre des progrès réalisés dans l’élaboration d’un programme crédible d’admission humanitaire volontaire avec la Turquie. (Conclusions du Conseil européen, 18 et 19 février 2016) [FR] [DE] [EN] [NL]

§ Les dirigeants sont convenus que notre plan d’action conjoint avec la Turquie reste une priorité, et nous devons tout mettre en œuvre pour qu’il ait les résultats escomptés. Cela signifie, en définitive, que les chiffres élevés que nous continuons d’enregistrer doivent baisser, et ce, rapidement. C’est également la raison pour laquelle nous avons décidé d’organiser une réunion extraordinaire avec la Turquie le 7 mars.(…)
Par “plan commun”, j’entends la mise en œuvre effective de notre décision, le plein respect du code Schengen et une action commune avec la Turquie. Quiconque viendrait à violer cette unité émergeant de la crise migratoire risquerait en fait de contribuer à la sortie du Royaume-Uni de l’UE [Rapport du président Donald Tusk au Parlement européen]

§ leaders confirmed the need to keep humanitarian aid flowing to Syria and the Syrian refugees in the region. We welcomed the donors´ conference in London where two-thirds of the pledges came from Europe. Leaders agreed to move quickly to disburse the €3.3 billion pledged for 2016, as well as the €3 billion agreed to help the refugees in Turkey. This is not only a European responsibility. Therefore I will continue to build a global response to this crisis at the G7 and G20 meetings later this year.(…)
What I mean by a common plan is an effective implementation of our decision, full respect of the Schengen code and common action with Turkey. If this emerging unity of the migration crisis is violated by anyone they may in fact contribute to the UK leaving the EU [Report by President Donald Tusk to the European Parliament]

§ Die Staats- und Regierungschefs waren sich darin einig, dass unser gemeinsamer Aktionsplan mit der Türkei nach wie vor eine Priorität ist, und wir müssen uns nach besten Kräften dafür einsetzen, dass er ein Erfolg wird. Das bedeutet letztendlich, dass die weiterhin hohen Flüchtlingszahlen sinken müssen, und zwar schnell. Dies ist auch der Grund, weshalb wir beschlossen haben, am 7. März eine Sondertagung mit der Türkei abzuhalten.(…) [Bericht von Präsident Donald Tusk an das Europäische Parlament]

§ De leiders waren het erover eens dat ons gezamenlijk actieplan met Turkije een prioriteit blijft, en wij al het mogelijke moeten doen om het te doen slagen. Dit komt erop neer dat de aanhoudende hoge aantallen moeten dalen, en snel. Daarom ook hebben wij besloten een buitengewone bijeenkomst met Turkije te organiseren op 7 maart.(…)
Met gemeenschappelijk plan bedoel ik een effectieve uitvoering van ons besluit, de volledige naleving van de Schengencode, en een gezamenlijk optreden met Turkije. Wie de tot stand komende eenheid inzake de migratiecrisis verbreekt, kan er in feite toe bijdragen dat het Verenigd Koninkrijk uit de EU stapt. [Verslag van voorzitter Donald Tusk aan het Europees Parlement]

*

Konuya ilişkin/Related:

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: