ECHR – Lifting of Curfew measures in south-eastern Turkey : Lack of elements


CEDH – Levée du couvre-feu dans le sud-est de la Turquie : Pas d’éléments suffisants

curfew

***

Requests for lifting of curfew measures in south-eastern Turkey: the Court refuses to indicate interim measures for lack of elements, but is pursuing its examination of applications

The European Court of Human Rights received from a number of applicants, on 29 and 31 December 2015 and 4 January 2016, requests for the indication of interim measures in connection with the curfew measures imposed since August 2015 by local governors in certain towns and villages of south-eastern Turkey.

The alleged aim of the measures is to enable the security forces to maintain law and order in those places and to protect civilians from violence.

On 31 December 2015 the Court decided to ask the Turkish Government to provide it, by 8 January 2016, with certain factual information about the curfew situation and its consequences for the people concerned. The Government replied to the Court on 8 January 2016.

On 12 January 2016, having examined the applicants’ requests and the information provided by the Government, the Court decided not to apply Rule 39 (Interim measures) of its Rules of Court because the elements at its disposal were insufficient

It decided to apply Rule 40 (Urgent notification of an application) and also to deal with the applications as a priority under Rule 41 (Order of dealing with cases).

It has asked the applicants to keep it informed of any subsequent developments.
The matter has been referred to a Chamber of the Court.

Lastly, given the gravity of the situation, the Court relies on the Government to take any necessary steps to ensure that physically vulnerable individuals can have access to treatment if they so request.

The Court also observes that it remains open to the applicants to make a fresh request for interim measures should new evidence or circumstances arise.

What is a request for interim measures?

The Court may, under Rule 39 of its Rules of Court, indicate interim measures to any State party to the Convention. Interim measures are urgent measures which, according to the Court’s well established practice, apply only where there is an imminent risk of irreparable harm. Such measures are decided in connection with proceedings before the Court, without prejudging any subsequent decisions on the admissibility or merits of the case in question. What are interim measures?

Demandes de levée du couvre-feu dans le sud-est de la Turquie : la Cour ne dispose pas d’éléments suffisants pour demander des mesures provisoires mais poursuit l’examen des affaires

La Cour européenne des droits de l’homme a été saisie les 29 décembre, 31 décembre 2015 et 4 janvier 2016 par plusieurs requérants de demandes de mesures provisoires dans le cadre de couvre-feux imposés depuis le mois d’août 2015 dans certaines villes et dans des villages de la région du sud-est de la Turquie par les gouverneurs locaux. Le but allégué de ces mesures de couvre-feux est de permettre aux forces de l’ordre de maintenir la sécurité dans ces places ainsi que de protéger les civils de la violence.

Le 31 décembre 2015, la Cour a décidé de demander au Gouvernement de lui fournir avant le 8 janvier 2016 un certain nombre d’informations factuelles relatives à cette situation de couvre-feu ainsi qu’à ses conséquences pour la population concernée. Le Gouvernement a soumis ses réponses à la Cour le 8 janvier 2016.

Le 12 janvier 2016, ayant examiné les demandes des requérants et les informations fournies par le Gouvernement, la Cour a décidé de ne pas appliquer l’article 39 (mesures provisoires) de son Règlement en raison de l’insuffisance des éléments à sa disposition.

Elle décide d’appliquer l’article 40 (communication en urgence d’une requête) et de traiter également les requêtes en priorité en vertu de l’article 41 (ordre de traitement des requêtes) de son Règlement.

Elle demande aux requérants de la tenir informée de tout développement ultérieur des circonstances.

Elle remet l’affaire devant une formation de chambre de la Cour.

Enfin, étant donné la gravité de la situation, la Cour attend du Gouvernement que toute mesure nécessaire soit prise afin de permettre aux personnes physiquement vulnérables d’avoir accès à des soins lorsqu’elles le demandent.

La Cour indique également que les requérants ont la possibilité de faire une nouvelle demande de mesures provisoires si de nouveaux éléments ou circonstances devaient apparaître.

Qu’est-ce qu’une demande de mesures provisoires ?

La Cour peut, en vertu de l’article 39 de son règlement, indiquer des mesures provisoires à tout État partie à la Convention. Les mesures provisoires sont des mesures d’urgence qui, selon la pratique constante de la Cour, ne s’appliquent que lorsqu’il y a un risque imminent de dommage irréparable.

Il s’agit de mesures prises dans le cadre du déroulement de la procédure devant la Cour et qui ne présagent pas de ses décisions ultérieures sur la recevabilité ou sur le fond des affaires en question. [Qu’est-ce qu’une mesure provisoire ?]

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: