UE: L’espérance de vie 80 > 2080


Projections démographiques: Les personnes âgées moins menacées par la pauvreté ou l’exclusion sociale

seniors

Türkiye’de yaşlılar da sosyal medyacı

1 out of every 8 persons in the EU could be 80 or above by 2080


2080 könnte jeder Achte in der EU 80 Jahre oder älter sein

***

Journée internationale des personnes âgées – À l’horizon 2080, une personne sur huit dans l’UE pourrait avoir 80 ans ou plus – Les personnes âgées moins menacées par la pauvreté ou l’exclusion sociale

Bruxelles, le 29 septembre 2015 – L’Union européenne (UE) dans son ensemble est confrontée à un vieillissement de sa population. En 2014, le pourcentage de personnes âgées de 65 ans ou plus était de 18,5% dans l’UE et il devrait encore augmenter, pour atteindre près de 30% à l’horizon 2080. Plus précisément, la proportion des personnes âgées de 80 ans ou plus dans la population totale devrait plus que doubler, pour passer d’un peu plus de 5% en 2014 à plus de 12% d’ici 2080. Du fait de cette évolution démographique, l’UE doit relever des défis majeurs, notamment en ce qui concerne la situation économique et l’inclusion sociale des personnes âgées.

L’Union européenne (UE) dans son ensemble est confrontée à un vieillissement de sa population. En 2014, le pourcentage de personnes âgées de 65 ans ou plus était de 18,5% dans l’UE et il devrait encore augmenter, pour atteindre près de 30% à l’horizon 2080. Plus précisément, la proportion des personnes âgées de 80 ans ou plus dans la population totale devrait plus que doubler, pour passer d’un peu plus de 5% en 2014 à plus de 12% d’ici 2080. Du fait de cette évolution démographique, l’UE doit relever des défis majeurs, notamment en ce qui concerne la situation économique et l’inclusion sociale des personnes âgées.

À l’occasion de la journée internationale des personnes âgées, célébrée chaque année le 1er octobre, Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne, publie des indicateurs démographiques sur les personnes âgées vivant dans l’UE. Ce communiqué de presse contient également des statistiques sur le risque de pauvreté et d’exclusion sociale chez les personnes de 65 ans ou plus, ainsi que sur les séniors utilisateurs d’internet. Il ne s’agit là que d’une petite partie des données par âge disponibles sur le site web d’Eurostat.

eurostat1

La part des 80 ans ou plus devrait au moins doubler dans presque tous les États membres

En 2014, 18,5% des habitants de l’UE étaient âgés de 65 ans ou plus, y inclut 5,1% ayant atteint ou dépassé les 80 ans. Les États membres avec les pourcentages les plus élevés de personnes âgées de 80 ans ou plus étaient l’Italie (6,4%), la Grèce (6,0%), l’Espagne et la France (5,7% chacune). À l’inverse, les pourcentages les plus faibles ont été enregistrés en Irlande et en Slovaquie (chacune affichant 3,0% de personnes de 80 ans ou plus) ainsi qu’à Chypre (3,1%

La proportion de la population de l’UE âgée de 80 ans ou plus a augmenté au cours des 15 dernières années, passant de 3,5% en 2001 à 5,1% en 2014. D’après les projections démographiques, la population de l’UE devrait continuer à vieillir: à l’horizon 2080, près d’une personne sur 8 devrait avoir 80 ans ou plus (12,3 % de la population). Il est prévu que la Slovaquie (actuellement l’État membre affichant le pourcentage le plus faible) devienne l’État membre avec la plus forte part de personnes de 80 ans ou plus (16,3%), suivie par le Portugal (15,8%), l’Allemagne (15,1%) et la Pologne (14,9%). À l’opposé, l’Irlande (avec 7,4% de personnes de 80 ans ou plus d’ici 2080), la Lituanie (8,9%) et la Lettonie (9,5%) devraient enregistrer les proportions les plus faibles.

Espérance de vie à 65 ans: écart le plus important entre hommes et femmes dans les pays baltes

Parmi les États membres en 2013, l’espérance de vie des femmes à 65 ans était comprise entre moins de 18 ans en Bulgarie et plus de 23 ans en France et en Espagne. Pour les hommes, elle s’échelonnait de moins de 14 ans en Lettonie à plus de 19 ans en France, en Espagne et au Luxembourg. Les écarts les plus importants entre l’espérance de vie des hommes et des femmes à 65 ans ont été enregistrés en Estonie et en Lituanie (5,1 ans chacune) ainsi qu’en Lettonie (4,7 ans), et les écarts les plus faibles au Royaume-Uni (2,3 ans), en Suède (2,5 ans), au Danemark et en Irlande (2,7 ans chacun). Au niveau de l’UE, l’espérance de vie à 65 ans se situait en 2013 à 21,3 ans pour les femmes et 17,9 ans pour les hommes (soit une différence de 3,4 années).

eurostat2

Près de 20% des 65 ans ou plus menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale dans l’UE

Dans l’UE, 18,2% des personnes âgées de 65 ans ou plus étaient menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale en 2013. En moyenne, ce pourcentage était inférieur à celui des personnes de moins de 65 ans (25,9%). Cette tendance est observée dans vingt États membres, notamment en Irlande (où le risque de pauvreté ou d’exclusion sociale concernait 13,3% des personnes ayant 65 ans ou plus, contre 31,8% pour les moins de 65 ans, soit un écart de 18,5 points de pourcentage), en Hongrie (écart de 17,3 pp), en Grèce (écart de 15,8 pp) et en Espagne (écart de 15,5 pp). Toutefois, dans huit États membres, les personnes de 65 ans ou plus étaient plus susceptibles d’être exposées au risque de pauvreté ou d’exclusion sociale que les personnes plus jeunes. Il s’agit notamment de la Bulgarie, de l’Estonie, de la Slovénie et de la Croatie.

Les personnes âgées plus menacées de pauvreté monétaire que de privation matérielle sévère

Dans l’UE en 2013, les personnes âgées de 65 ans ou plus étaient davantage susceptibles d’être exposées au risque de pauvreté monétaire (13,8%) qu’à la privation matérielle sévère (6,9%). Tel était également le cas dans la grande majorité des États membres, notamment en Estonie, en Belgique, en Suède et en Finlande.

Le taux de risque de pauvreté monétaire des personnes de 65 ans ou plus était bien plus faible que celui des moins de 65 ans, en particulier en Hongrie (4,4% contre 16,1%, soit une différence de 11,7 points de pourcentage), au Luxembourg (écart de 11,1 pp) et en Grèce (écart de 10,0 pp). Les États membres dans lesquels le taux de privation matérielle sévère des personnes âgées de 65 ans ou plus était nettement inférieur à celui des personnes de moins de 65 ans étaient la Hongrie (avec une différence de 12,0 points de pourcentage), la Grèce (écart de 8,3 pp), Chypre (8,2 pp), le Royaume-Uni (7,5 pp) et l’Irlande (7,2 pp).

eurostat3

Les séniors utilisateurs d’internet se trouvent dans les États membres du nord de l’UE

En 2014, moins de la moitié (42%) des habitants de l’UE âgés de 65 à 74 ans ont utilisé l’internet. Cette moyenne masque des différences importantes entre États membres. Plus des deux tiers des personnes âgées de 65 à 74 ans ont utilisé l’internet au Danemark (84%), au Luxembourg (81%), en Suède (78%), aux Pays-Bas (76%), au Royaume-Uni (70%) et en Finlande (68%), contre moins de 20% en Roumanie et en Bulgarie (10% chacune), en Grèce (14%), à Chypre (16%) ainsi qu’en Croatie (17%).
Dans l’UE, les internautes âgés de 65 à 74 ans ont principalement utilisé l’internet pour envoyer ou recevoir des courriels (86%), rechercher des informations sur des biens et services (79%) et, dans une moindre mesure, suivre l’actualité (60%) ou effectuer des achats (42%). Cependant, suivre l’actualité en ligne a été, de loin, l’activité principale des séniors internautes dans les trois États membres baltes – Lituanie (93%), Lettonie (84%) et Estonie (83%) – de même qu’en Grèce (87%), en Pologne (74%), en Croatie (73%) et en Bulgarie (67%).

Séniors internautes et réseaux sociaux: les plus actifs en Hongrie, les moins en Allemagne

En 2014, dans l’UE, environ un quart (23%) des internautes de 65 à 74 ans ont participé aux réseaux sociaux. Les différences entre les États membres sont également importantes à cet égard. Le pourcentage le plus élevé a été enregistré en Hongrie, où plus de la moitié des séniors utilisateurs d’internet ont participé aux réseaux sociaux (51%), suivie du Portugal (44%), de Malte et de la Suède (43% chacune) ainsi que de la Lettonie (41%). À l’inverse, moins d’un internaute sur cinq âgé de 65 à 74 ans a participé aux réseaux sociaux en Allemagne (11%), en République tchèque (15%), en France (17%) et en Lituanie (18%).

eurostat4

Méthodes et définitions

Les projections démographiques d’Eurostat résultent de l’application d’un ensemble d’hypothèses concernant l’évolution future de la fécondité, de la mortalité et de la migration nette. Elles ne constituent pas des prévisions, étant donné qu’elles montrent quelle pourrait être la structure démographique qui en résulterait si l’ensemble d’hypothèses restait inchangé pendant toute la période considérée; en d’autres termes, les projections sont des scénarios hypothétiques qui suivent l’évolution de la population en fonction d’une série d’hypothèses.

L’espérance de vie à 65 ans est le nombre moyen d’années qu’une personne de 65 ans peut s’attendre à vivre si elle est soumise, pendant le reste de sa vie, aux conditions actuelles de mortalité.

Des personnes sont exposées au risque de pauvreté ou d’exclusion sociale lorsqu’elles sont menacées de pauvreté, qu’elles connaissent une situation de privation matérielle sévère ou qu’elles vivent dans un ménage à très faible intensité de travail. Ce dernier critère ne s’applique pas aux personnes âgées de 65 ans ou plus.

Les personnes exposées au risque de pauvreté monétaire sont celles qui vivent dans un ménage dont le revenu disponible équivalent est inférieur au seuil de risque de pauvreté, fixé à 60 % du revenu disponible équivalent médian national (après transferts sociaux).

Sont considérées comme en situation de privation matérielle sévère les personnes dont les conditions de vie sont limitées par une insuffisance de moyens et qui connaissent au moins 4 des 9 cas de privation suivants: impossibilité 1) de payer le loyer, un emprunt hypothécaire ou les factures de consommation courante à temps; 2) de chauffer convenablement leur habitation; 3) de faire face à des dépenses imprévues; 4) de consommer de la viande, du poisson ou un aliment équivalent protéiné tous les deux jours; 5) de prendre une semaine de vacances hors du domicile une fois par an; 6) d’acheter une voiture; 7) d’acheter une machine à laver; 8) d’acheter un téléviseur couleur; 9) d’acheter un téléphone (y compris un téléphone mobile).

On entend par internaute une personne ayant utilisé l’internet au cours des trois derniers mois. [PDF format & Dip notes]

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: