Les bonnes excuses d’Israël!


Israel’s Insightful Cynicism
erdogan-netanyahou

***

…de quoi faire pâlir d’envie les familles de 34 jeunes kurdes bombardés par erreur par l’armée turque à Uludere !!

***

Souvent présentée en Europe et aux Etats-Unis comme une victoire de Barak Obama, la contrition israélienne a été vécue comme «un grand succès de la politique étrangère turque» à Ankara. Bien sûr, la réalité est un peu différente.

La réalité est un peu différente. Certes Benjamin Netanyahou a accepté de présenter ses «excuses» et non pas seulement ses «regrets» –mais cela aurait été déjà le cas lors des négociations de juin 2011 qui avaient failli aboutir; certes les indemnités versées par l’Etat hébreu en mémoire des victimes turques devraient être assez importantes –de quoi faire pâlir d’envie les familles de 34 jeunes contrebandiers kurdes bombardés par erreur par l’armée turque le 28 décembre 2011 à Uludere, sur la frontière irako-turque.

Mais la partie turque a fait au moins deux concessions d’importance qui, si elles étaient connues du grand public turc, pourraient assombrir quelque peu la fierté nationale. Lors des négociations de juin 2011, la Turquie exigeait qu’Israël reconnaisse que les activistes turcs avaient été tués «avec préméditation» et «intentionnellement». Ankara a fait machine arrière et souscrit désormais au point de vue de Tel Aviv selon lequel ces «morts ont été causées par des erreurs opérationnelles» militaires israéliennes.

Plus décisif encore, explique l’analyste Kadri Gursel: «La Turquie de l’AKP a maintenant abandonné la pré-condition [qu’elle avait mise] de la levée de l’embargo et du blocus de Gaza» alors que c’était tout à la fois le motif de l’expédition du Mavi Marmara en mai 2010, et depuis le drame «l’élément le plus crucial de cette sorte de guerre froide qu’Ankara avait décidé de mener à l’égard d’Israël».

Saluant les excuses israéliennes, Ibrahim Kalin, conseiller politique du Premier ministre turc, évoquait tout au plus «une promesse [israélienne] de lever le blocus de Gaza pour les biens civils», alors que Tayyip Erdogan expliquait que l’accord prévoit «la fin du blocus israélien imposé aux territoires palestiniens». Rappel à l’ordre immédiat de la part des Israéliens: l’allègement ou pas de l’embargo dépendra uniquement de la situation à Gaza et pas d’une quelconque pression turque, ont rectifié plusieurs officiels au lendemain des déclarations du numéro 1 turc.

Lire l’analyse.

***

Israel’s Insightful Cynicism

Israel is in the process of watching a peace treaty unravel. I don’t mean the one with Egypt, but the one with Syria. No, I’m not crazy. Since Henry Kissinger’s shuttle diplomacy in 1974, the Israelis have had a de facto peace agreement of sorts with the al Assad family. After all, there were clear red lines that both sides knew they shouldn’t cross, as well as reasonable predictability on both sides. Forget about the uplifting rhetoric, the requirement to exchange ambassadors and the other public policy frills that normally define peace treaties. What counts in this case is that both sides observed limits and constraints, so that the contested border between them was secure. Even better, because there was no formal peace agreement in writing, neither side had to make inconvenient public and strategic concessions. Israel did not have to give up the Golan Heights, for example. And if Syria stepped over a red line in Lebanon, or say, sought a nuclear capacity as it did, Israel was free to punish it through targeted military strikes. There was usefully no peace treaty that Israel would have had to violate.

By Robert D. Kaplan

 Read More »

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: